Cette fois Poutine ne pourra plus nier. La vague de froid vient bien de Russie.

— ContactBD (@contactbd) January 16, 2017